revuedelamediterranee.org - © Institut méditerranéen  
RM2E - Revue de la Méditerranée Edition électronique  
RM2E - Revue de la Méditerranée Edition électronique ISSN : 2274-9608
Accueil La revue Comités... Editorial Tomes Instructions aux auteurs Liens Adhésion RM2E Nous contacter
Tome II - 2015
II. 1 - 2015
ISSN : 2274-9608
Cette étude est fondée sur une approche prosopographique d’environ 75 officiers ayant participé à la reconquête de  l’Afrique sous Justinien (527-565) et surtout connus par les œuvres de Procope et Corippe. Elle permet de reprendre la  définition des grades de certains d’entre eux et propose quelques éléments d’histoire sociale. L’empereur mobilisa  principalement des officiers thraces, germains, orientaux et, à la fin de son règne, maures, ce qui est significatif dans le  contexte de rébellions également fomentées par des Maures. En plus de la parentèle impériale fut utilisée la solidarité  interne aux clans familiaux de Solomon, Artabanes et Jean Troglita. La cohésion des États-majors de Bélisaire et Jean  Troglita et l’engagement des membres de la maison militaire des officiers garantirent d’importants succès. Le rôle central  des bucellaires (soldats des gardes personnelles) les conduisit cependant à des révoltes menaçantes, qui s’éclairent en  dernière analyse par le jeu des factions présentes à la cour impériale. 
Puech, V., Les officiers de l’armée d’Afrique sous Justinien, p. 57-82
II. 2 - 2015
Dès l’âge des Réformes Ottomanes, le Mandat français et la période postcoloniale, l’espace urbain ainsi que les  bâtiments ont radicalement évolué à Damas. Leur style a été affecté entre autre par de nouveaux matériaux et de  nouvelles techniques de construction. La couleur et l’ornement reflètent très justement ces mutations. Quelles relations  relient leurs usages aux courants réformistes, artistiques et socio-politiques, de l’époque ? Quelles sont les techniques de  décoration liées à l’ornement et à la couleur ? Qui sont leurs commanditaires, concepteurs et réalisateurs ? Cet article met  en lumière, à partir d’exemples concrets, l’architecture de modernité et notamment le Style syrien des années 1910-1950. 
Soufan, A., Ornamentation and polychrome decoration between authenticity and renewal :  Damascus, 1864-1963, p. 35-56 
Si l’histoire de la ville de Sousse a fait l’objet de nombreuses études, la période comprise entre le IVe siècle et le IXe   siècle ne bénéfice pas de l’attention qu’elle mérite. L’article propose une relecture originale de cette période en se plaçant  du point de vue de la population. Les divers moments du passage d’Hadrumète à Sousse sont ainsi pris en compte non  plus séparément mais dans une perspective diachronique tout à fait innovante. 
Laporte, J.P., D’Hadrumète à Sousse, des années 350 à 859, p. 3-34